Mot-clé - infolettre

Fil des billets - Fil des commentaires

16fév.

[infolettre] Béru rouge et macadam borderline

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 
Bérurier Noir - Macadam Massacre (LP Rouge)

Salut à toi camarade distronaute !
 
On est heureux de t'annoncer l'arrivée dans nos e-bacs (c'est comme des e-books sauf que ça n'a rien à voir) du tant attendu Macadam Rouge, autrement dit, le repress de Macadam Massacre en version "rouge", avec pochette rouge et vinyle rouge... pour un album qui lui, reste noir, noir comme la nuit qui clos la première face et comme les horreurs qui terminent l'album. 
 
Bérurier Noir - Nada rouge (LP)
En parlant de version "rouge", pour les ceusses qui ne l'auraient pas vu, on vous propose désormais la version "Fantomas" de Nada (version "rouge" donc). Version qui n'était dispo qu'en coffret...
 
 
Big Meufs - Madness Borderline
 
Et puis on est bien content d'accueillir au catalogue le premier album de Big Meufs, de Bordeaux. Big Meufs, on les avait découvertes dans le zine "Big Up Girls" . Leur démo s'était retrouvée dans pas mal de vos commandes, en k-do bonusque ... et voici qu'arrive "Madness Borderline", leur premier album (certains diront maxi-ep, on va pas chipoter, il ya 7 titres dont une piste cachée pour pratiquement une demi-heure de zique). Le combo de riot grrls bordelaises te balance un sacré punk grunge dans ta face, avec des breaks qui vont bien et des lyrics parfois veners, toujours tendus, et d'une subtilité d'écriture qui classe direct Big Meufs dans le haut du panier de la production actuelle.

Lire la suite

08fév.

[Infolettre] Et la politesse bordel !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

The Who by numbers (S.Grantley et A.G Parker)

Salut à toi camarade distronaute !
 
"Tout le monde avant eux était poli. Eux n'étaient tout simplement pas polis". C'est par cette phrase de Shel Salmy (leur producteur historique) que débute The Who by numbers. Sous-titré "l'histoire des Who à travers leur musique".
On va donc suivre les quatre londoniens et leur formation proto-punk, album après album, titre après titre. Et c'est peu dire que la dernière production des éditions Rytrut est une sucrerie remplie d'anecdotes qui poussent à ne pas lâcher le bouquin (le bégaiement sur "My generation", l'origine du nom "led zeppelin", le riff de "Clash city rockers", etc) (et la couv de "Who's next" montrant les quatre gars après avoir pissé sur le monolithe de 2001, "Townshend dira en plaisantant que cette pochette était la vengeance du groupe envers Kubrick parce qu'il avait refusé de diriger Tommy").
 
Vous pouvez vous y aventurer c'est de la très bonne came. Et je pense que nombre de groupes devraient lire ce genre d'ouvrage, ça file la patate, et c'est très instructif (sur la composition des morceaux, les analyses après coup) (tout ce qui sépare une façon d'aborder la musique et, in fine, tout ce qui la rejoint).
Une dernière anecdote :
"Le dernier concert des Beatles en Grande-Bretagne a lieu aux NME awards, à l'Empire Pool de Wembley. Les Who sont également de la partie. Townshend et Moon sont d'humeur destructrice : ils ne sortent de scène qu'après avoir soigneusement mis en miettes guitares et batterie, dans la farouche intention de dépasser en puissance la tête d'affiche. La vieille garde commence à battre de l'aile. La génération montante est prête et attend son tour en rongeant son frein."
Peut-on transposer cela à la scène actuelle ? La vieille garde bat-elle de l'aile ? La jeune génération a t'elle envie de bouffer le monde ?... vous avez deux heures, je passe ramasser les mails...
    
The Who by numbers, par Steve Grantley et Alan G. Parker
C'est sorti chez Rytrut, et c'est disponible sur LaDistroy >ici<

 
 
Psycho Disco 3
 
On continue dans la lecture impolie avec le numéro 3 du fanzine délégatif "Psycho Disco". On y cause critique rock avec Byron Coley ("putain c’est BYRON COLEY quoi"), on y parle contre-culture ("des hippies aux petits-fils des punks"), on y parle de Mozart (" de pourquoi ils sont le seul groupe de “punk arty” de la planète") (ce qui se discute), de la hate-wave suédoise, et on y trouve tout plein de chroniques. Et c'est écrit par tout plein de gens dont les groupes et les orgas sont citées dans la notice technique.

Psycho Disco #3, disponible >ici<

Lire la suite

30janv.

[Infolettre] The day of the nouveautés...

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

  Meinhof - day of the dying light
 
Salut à toi camarade distronaute !

On a tout plein de nouveautés dans nos bacs, et ça va continuer tout au long de la semaine (#stétiounaid).
De la réédition du premier album des Partisans (chez Ronce Rcds) aux vinyles des deux derniers albums de Meinhof (le groupe anarcho-crust grand-briton se taille désormais une solide réputation) (notez tout de même que LaDistroy vous propose du Meinhof en pleine célébration de Luxemburg)(ce qui méritait d'être signalé)(voilà voilà voilà), en passant par la compile Déviance Rcds (qui ne fait pas exactement dans le demi-dentelle en enquillant 45 groupes sur deux rondelles glissées dans un livret de 52 pages tout en couleur, et 22 titres inédits sur les 45 gravés pour l'occasion) "Les racines du chaos".
Entre autres.
Que je te laisse découvrir ci-dessous.

On a aussi pas mal de réappro sympates, comme l'album "On attend" des Clébards, le split Komptoir Chaos/ordures ioniques, le Commun des mortels de Toxic Waste, le dernier Diego Pallavas... on les retrouve sur la page d'accueil, sur l'onglet "restock".

La catégorie "Compil" avait sauté au changement de site... elle est de retour, par >ici<. Bah du coup on en a profité pour fracasser quelques prix et tout mettre en dessous de 10 balles pour les CDs.

And now, the news...

Lire la suite

18janv.

[infolettre] Zeppo - Triptik

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)
 
Zeppo - Triptik (LP+CD)
 
Salut à toi camarade distronaute !

La première newsletter de l'année aurait dû être l'occasion de te présenter mes meilleurs voeux et l'album de Zeppo. Zeppo, avec un "Z" comme zeugma, car la phrase précédente en est un (tu peux vérifier).

Les voeux c'est fait, l'album pas encore.
Le voili.
Donc. Je vas te causer d'un zeureux évènement : la sortie d'usine de la nouvelle co-prod LaDistroy, Triptik de Zeppo. Zeppo, faut-il le préciser, est un groupe suisse qui fait de l'écoanarcore, et ce depuis 25 ans. Un quart de siècle de paroles enragées sur de la zique vénère (l'inverse est aussi vrai), cela se fête, et LaDistroy est de la partie.
Triptik, se compose d'une dizaine de titres qui tournent autour de trois thématiques : religion, écologie, violence policière (ce qui est, on ne peut plus d'actualité). Le tout gravé sur une galette vinyle enrobée d'un artwork triptique (la cohérence mon gars) sérigraphié signé Jean-Michel Jaquet, accompagnée de son CD sur lequel se trouve un titre bonus. Ajoutons que le double chant Julien et Mu-tine, ainsi que des expérimentations rap apportent à cet opus une touche inhabituelle, un supplément de puissance et de rage bienvenu.
Triptik est une vraie bonne co-prod des familles à l'ancienne, puisque pas moins de quinze labels ont participé à la mise en oeuvre du projet. Du coup vous ne devriez pas avoir de souci à en trouver sur vos lieux de concerts favoris. Et sur LaDistroy, évidemment...

Bonne écoute !

 

Lire la suite

09janv.

[infolettre] Meilleurs vieux ! (et remise des LaDistroy awards)

Salut à toi camarade distronaute !

On va commencer cette année par te la souhaiter bonne, emballée de nos meilleurs voeux et de tout ce qui s'en suit.
"Mes meilleurs vieux". La vanne du moment la plus éculée du monde semble encore (affreusement ?) d'actualité. Réédition d'album cultes de groupes de vieux ou nouveaux albums de groupes de vieux, le vieux pot semble être toujours celui qui fait la meilleure (dé?)confiture. Les Béru, Ludwig, Rats, Thugs, Shériff, OTH ont fait l'adn du rock alternatif dans les années 80 et 90, ils en auront été encore les moteurs en 2018. Pas trop de raison que cela change en 2019. Il faut savoir se tourner vers le passé parait-il, connaître d'où l'on vient pour savoir où l'on va. On a quand même parfois l'impression de faire du moonwalk.
Pourquoi ces groupes là ont ils autant marqué ? Pourquoi de nos jours ne parvenons-nous plus à retrouver cette flamme ? Peut-être sommes nous devenus trop cyniques, trop désinvoltes pour croire en quelque chose. Les choses sont devenues moins difficiles, et partant le résultat semble avoir moins d'importance. On bâcle, on s'en branle, on va au plus simple, on refuse toute difficulté. Après tout, les groupes d'hier ne feraient probablement pas autrement dans le contexte d'aujourd'hui. Au lieu de peaufiner des albums dans leur caves, ils pondraient quatre titres mal dégrossis, les mettraient sur bandcamp en appelant ça un ep, constateraient que ça n’intéresse personne, que la vidéo perrave filmée au smartphone plafonne à cinquante trois vues sur youtube, et de dépit ils lacheraient l'affaire. Peut-être. Allez savoir.
Que l'on ne se méprenne pas : il est fort réjouissant de voir que les groupes phares du rock alternatif ont toujours la côte. Mais on peut raisonnablement s'interroger sur la manque de continuité d'un mouvement qui incarnait la révolte et dont le cri de guerre était "formez des groupes de rock libre !".
Allez, gageons que 2019 sera l'année de la teuf, et qu'une raya de bambins mettra le feu à leurs landaus. "Vive le feu !" n'est après tout qu'une chanson sur la convergence des luttes n'est-ce pas ? Et elle n'est plus très très loin...


Petit bilan 2018

Il serait un tantinet erroné de dire que l'année écoulée fût une année de grande activité pour LaDistroy. Entre un déménagement à terminer, un site web à refondre, et d'autres trucs... on a pas exactement mis les bouchées double au niveau mise à jour du catalogue.
Toutefois, et mine de rien, c'est 80 nouvelles références qui ont trouvé le chemin des cyber-bacs de LaDistroy en 2018. On va pas toutes les faire, mais il est tout de même difficile de passer à côté du joli moonwalk alternorockeux Parab / BxN / LV88/ Sheriff...
Vous pouvez ajouter "tout est culte" à la fin de chaque phrase qui suit...

Parabellum tout d'abord. Avec la réédition (Chez AZM) de trois opus : un album, un maxi 45T et un EP/45T.

 
Parabellum - Gratuit, deux morceaux en moins (LP)Parabellum - On est gouverné par des imbéciles (EP)Parabellum - Quatre garçons dans le brouillard (LP)

Les Bérurier Noir (toujours chez AZM) ressortent l'EP "Vietnam Laos Cambodge". A l'époque c'était un disque de soutien aux boat-people vietnamiens. Aujourd'hui c'est à l'association Roya Citoyenne que va le soutien du disque (vous avez forcément entendu parler de Cedric Herrou).
 
Bérurier Noir - Vietnam Laos Cambodge (EP)

Pour Ludwig Von 88, en attendant un hypothétique prochain album, la discographie continue sa tranquille réédition. Elle est désormais complète avec l'arrivée en 2018 de Ce jour heureux est plein d'allégresse en vinyle, ainsi que des trois albums Tout pour le trash, Ce jour heureux est plein d'allégresse, et 17 plombs pour péter les tubes en CD. Elle se grandit même avec la réédition en vinyle du concept album Hiroshima, sorti uniquement en CD à l'époque.
Ludwig Von 88 - Ce jour heureux est plein d'allégresse (LP)Ludwig Von 88 - Hiroshima (LP)Ludwig Von 88 - 17 plombs pour péter les tubes

Les Sheriff, eux, se voient réédités chez Kicking Rcds.
Les Sheriff - Allegro turbo (LP)Les Sheriff - Du goudron et des plumes (LP)Les Sheriff - Electrochoc (LP)

Lire la suite

08déc.

[infolettre] "Cassons les murs !"

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

Symphonie carcérale - Romain Dutter
 
 
 
Salut à toi camarade distronaute !

Romano fait partie de la Konstroy team (et de Cumbia Bamba) (personne n'est parfait) (je décooonne), aussi quand j'ai appris qu'il venait de sortir un bouquin je lui ai dit que ça serait cool d'en avoir sur LaDistroy. Contact avec l'éditeur... la première fournée s'étant écoulée visiblement plus vite que prévue, c'est déjà la deuxième impression qu'on vous propose !
Et c'est vraiment un super bouquin. Cette newsletter aurait dû partir hier, mais plongé dans le bouquin (on appelle ça un "roman graphique") (une bédée quoi) (pour l'occasion appelons ça un "Romano graphique")(hu hu), j'ai pas pu décoller. C'est qu'elle est captivante cette bédée. Romain est coordinateur culturel à la prison de Fresnes. Le bouquin nous apprend comment il en est arrivé là (notamment son passif en matière carcérale, avec une expérience au Honduras dans un prison au milieu d'un gang de la Maria Salvatrucha) (moi non je connaissais pas, mais je trouve que ça claque). S'ensuit une plongée dans la prison de Fresnes (qu'il transforme peu à peu en seconde mjc de la ville, selon son expression), la vie des détenus, et bien sûr les expériences de concert. Tout y passe : de l'organisation de ces concerts aux démêlés des groupes avec les matons, des concerts pour les hommes dans "la Chapelle" aux concerts pour les femmes directement au coeur de la prison, des concerts pas top aux concerts magiques (la page sur Berri Txarrak, le groupe punk basque est vraiment poignante), des retours d'expérience de celleux qui se sont produits sur scène et en gardent des souvenirs impérissables au mauvais souvenirs de concerts ratés, etc. Un roman touffu, marrant, émouvant, instructif... une fois que vous l'aurez commencé, vous ne le lâcherez plus !

"Symphonie carcérale", Romain Dutter/ Bouqé , Steinkis éditeur

Et sinon on a aussi quelques nouveautés du côté de chez Rudy's back...

* Derkovbois, un groupe de street punk hongrois qui n'utilise pas son gros son pour poser attitude virile mais qui laisse transpirer une profonde bienveillance, ce qui n'est pas ultra courant dans le milieu avouons-le. Ils sont impliqués dans la scène antifa et le soutien aux réfugiés (ce qui ne va pas toujours de soi, malheureusement). Une vraie bonne chouette découverte.


 
Derkovbois - Helyetted Senki Sem Fog A Ringbe Szállni (EP)


* Toujours chez Rudy's Back, le dernier opus de Mauvais Graine, le groupe de punk hxc de Lorient. On avait découvert leur zique enragée sur une galette ((R)Evolution), ils reviennent avec "Hope", 10 titres sur CD. Chant féminin, gros son hardcore, paroles vénères... parfait pour l'insurrection qui vient !
 
Mauvaise Graine - Hope

Lire la suite

05déc.

[infolettre] Amusez-nous !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

Entertain Us, l'ascension de Nirvana (2ème édition)
 
 

Salut à toi camarade distronaute !

Les éditions Rytrut viennent de sortir la seconde édition d' Entertain us, l'ascension de Nirvana. Le bouquin s'ouvre sur l'anecdote qui conduisit au titre phare "Smells like teen spirit". Peu de gens le savent, mais c'est Kathleen Hannah, leader de Bikini Kill, qui en est à l'origine. Aout 90, Kurt et Kathleen sont à Olympia (c'est pas loin de Seattle, c'est le berceau des Riot Grrrls) et passent la journée à picoler et à taguer un "Centre d'accueil pour adolescentes enceintes". "Ce centre était censé donner des conseils neutres aux adolescentes mais il incitait sérieusement ses clientes à ne pas avorter. (Selon ses dires, Kathleen Hannah avait tagué "Fausse clinique d'avortement" sur le bâtiment alors que Kurt avait opté pour "Dieu est Gay"). Ils sont ensuite allé dans un bar et ont continué à boire. Puis ils sont retournés à l'appartement de Kurt. Finalement Kathleen a pris un marqueur et a écrit partout sur les murs avant de tomber dans les pommes, le feutre encore à la main". Ce qu'elle avait écrit : "Kurt smells like teen spirit".

Certes il ya eu une incompréhension de Kobain sur le fond du message (Teen Spirit étant en fait la marque de déo de Tobi Vail, autre membre de Bikini Kill et petite amie de Kurt)... mais la phrase aura le succès qu'on lui connait.

Le bouquin de GG Gaar sur Nivana est de nouveau disponible chez votre distroy préférée...

On en a profité bien évidemment pour restocker de la super bonne came à lire sans modération.

Lire la suite

23sept.

[Infolettre] Le nouvel album de Jarod, Drosera, est disponible !

Jarod - Drosera (LP)
 



Salut à toi camarade distronaute !


Une newsletter pour t'annoncer la nouvelle (co)production de Contre-Choc. Jarod, le groupe de screamo hardcore tourangeau revient avec un nouvel opus, Drosera.

Un maxi-EP (4 titres)
concept autour de la drosera. "Cette plante, à l’allure joyeuse et que l’on perçoit couverte de petites gouttelettes de rosée, piège sa proie délicatement jusqu’à l’asphyxie. Le processus digestif se met en place délicatement, en douceur, à coups de composés cyanogènes",écrit Mélanie dans l'insert. "Je pense que nos sociétés actuelles sont remplies de droséras. Elles ont toutes leur place et de nombreuses sphères de la société nous amènent à le devenir. ". L'album entreprend alors d'analyser les mécanismes de ces "droseras" , pour finalement parvenir à leur échapper ("nous prenons les failles, nous renversons vos cadres", L'Eveil).

Tout en puissance et en poésie rentre-dedans, Jarod creuse son propre filon, mélange de screamo hardcore et de spoken word épique.
Le dessin est signé Maxime Foulon, la galette est un vinyle mauve. Vous pouvez l'écouter sur leur site, le télécharger à prix libre, et notez qu'avec le vinyle, LaDistroy vous glisse gratos la version CD en pochette cartonnée.

Pour commander l'album c'est par >ici<.

Retrouvez tous les albums de Jarod sur LaDistroy, >ici<

Lire la suite

29juin

[infolettre] On est gouverné par des imbéciles (vivement la fin du patriarcat)

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

 

Tshirt - Parabellum - On est gouverné par des imbéciles



Salut à toi camarade distronaute !


Voilà l'été voilà l'été oh yé... l'été c'est le temps des t-shirts et de la lecture. Ca tombe bien, on a des t-shirts et de la lecture.
Côté t-shirts, "On est gouverné par des imbéciles" est en passe de devenir l'incontournable du moment. On se l'arrache >par ici<.
Côté lecture, tu as tout Karim Berrouka (ou presque) à portée de >clic< pour te la péter sur la plage. Et le punk curieux que tu es, ira se ruer sur le dernier "Demain les flammes", suite littéraire de feu "Plus que des mots". Et le punk tout court qui sommeille en toi participera sans scrupule à la folie (des glandeurs) (oui j'ose) NoFX en achetant en masse le déjà culte "Baignoires, hépatites et autres histoires."

 
NOFX. Baignoires, hépatites et autres histoires.

Lire la suite

04juin

[Infolettre] J'aurais Voulu... Big Meufs !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

 

Salut à toi camarade distronaute !


Pour commencer on va expédier le RGPD, le règlement blabla qui oblige à la transparence sur l'utilisation des données collectées. Il nous faut vous avouer que les adresses mails collectées dans le cadre de cette newsletter ne servent qu'à vous envoyer des news de LaDistroy. On revend même pas vos mails à des multinationales corrompues qui seraient trop contentes de savoir que vous écoutez du punk.
(en même temps elles le savent probablement déjà vu que vous avez déjà eu un compte facebook) (ah ne mentez pas, j'ai mes sources) (mais bon c'est pas grave vu que vous avez quitté facebook pour Mastodon) (n'est-ce pas ?)
Et si vous voulez vous désabonner, vous avez un lien en fin de newsletter, comme d'hab.
Note : Si vous avez un compte sur LaDistroy, vous trouverez une page consacrée aux données perso. Je ne m'étends pas ici car cette newsletter est techniquement indépendantes des comptes du site.

Passons désormais aux choses sérieuses (si la vie privée était une chose sérieuse facebook n'existerait pas).



 
Big Meufs - Demo #1

Big Meufs. Quoi Big Meufs ? Et bien Big Meufs c'est un groupe de Bordeaux qui envoie un super punk grunge, parfois pop, parfois dark (et le dark j'adore). Du coup on s'est dit qu'on en ferait bien notre k-do bonus du moment. On leur en a causé, elles ont dit oui, et hop voilà la démo gravée prête à se glisser dans vos commandes.

 
J'aurais Voulu - Au dedans de toi (LP)
J'aurais Voulu... Les Street punkers antifa avaient sorti leur premier album, "Au dedans de toi", en 2001 et uniquement en CD. L'affront fait au vinyle est désormais réparé, vous pouvez trouver la galette de ce premier album >ici< et vous écouter peinard quelques perles comme l'Affront National ou Le peuple de l'ombre sur votre platine préférée. Une production LaDistroy (entre autres...)

 
Demain les flammes n3Demain les flammes n2Demain les flammes n1

Demain les flammes. Le camarade toulousain qui officiait aux commandes de Plus Que Des Mots change de titre et un peu de formule, mais ça reste super intéressant, super riche, foisonnant et passionnant. Et ça s'appelle Demain les flammes et c'en est déjà au numéro 3. Et on en profité pour stocker les deux premiers numéros (qui nous avaient un peu échappé faut bien dire). On trouve tout ça ici >ici<

Lire la suite

25fév.

[LaDistroy Prod] 22 Longs Riffs - "Balle Populaire" (Picture Disc)

22 longs riffs - Balle Populaire (LP)


Salut à toi camarade distronaute !


Et non LaDistroy n'est pas seulement une disquairie en ligne, son empire, tel un tentaculaire leviathan punk rock s'étend jusque dans la co-production d'albums sous l'appellation relativement explicite de "Ladistroy Prod". Je profite de cette newsletter et de la totale liberté de parole que je m'octroie gracieusement à moi même, pour préciser que Ladistroy Prod n'est pas "Archives de la Zone Mondiale". Déjà ça s'écrit pas pareil (c'est un bon indice) et ensuite, AZM c'est un vaisseau amiral dans l'océan punk rock et battant le pavillon de la résistance dans le Vercors, et LaDistroy Prod c'est une planche de surfeur qui attend la vague à Massy Palaiseau (poke les Prouteurs). D'ailleurs la vague on l'a prise. En pleine poire et ça nous a éjecté de la vallée de chevreuse vers les pentes abruptes de la frontière Normande (nan mais cherchez pas, ya pas de pentes abruptes en Normandie).

Et du coup, parfois, on vous propose sur le shop nos propres prods. Comme par exemple le magnifique picture disc de 22 Longs Riffs, Balle Populaire.

Balle populaire est le deuxième album des punkers antifa de St Brieuc, à nouveau sur picture disc. Le groupe plonge en plein dans le concept "la musique est une arme", suivant en cela l'exemple mémorable de Woodie Guthrie qui avait écrit sur sa guitare "This machine kills fascist". Poussant la métaphore jusque dans ses moindre retranchements, le groupe, qui ne se nomme pas par hasard 22 longs riffs (pour les non-connoisseurs de la chose armurière le 22 long rifle est un calibre de balle, et par extension, d'aucuns diraient par métonymie, le flingue qui crache ladite bastos), donc 22 longs riffs est jeu de mots (bon alors ces temps-ci on appelle ça un ironème, tout ça parce qu'un bac +12 en linguistique s'est piqué d'inventer le terme ironème afin de faire passer ses jeu de mots pourris pour des parcelles de rébellion et que les csp+ qui infestent twitter ont viralisé le terme) (#pouet-pouet), 22 longs riffs, donc, est un jeu de mots qui rebondit sur le concept revendiqué par le groupe d'utiliser la musique comme une arme (après si vous ne savez pas ce qu'est un riff, je peux pas faire grand chose pour vous) (un indice : ce n'est pas un région du maroc). Et ici tout tourne autour de cela : le titre, "Balle populaire" ("ironèèèème"), les photo-valises (c'est comme les mots-valises mais avec des photos) montrant un "jack-balle" et une "guitare-kalach". Si vis punkem para bellum.
Côté zique, le 22 long riff révèle un calibre punk hardcore de haute volée, aux textes remplis de rage, percutants car ne sombrant pas dans l'outrance et l'insulte indigente, abordant des sujets actuels, et donnant ainsi au groupe des habits de troubadours énervés ce qui fait carrément du bien en ces temps de relative insignifiance textuelle générale.
Des troubadours qui, ainsi, nous parlent de violences policières (superbe premier morceau qui se termine en un puissant "acab" choral après un break bien senti) en résonance avec les mouvements sociaux contre la loi travail férocement réprimés par des keufs en roue libre (l'ensemble des commentateurs s'était accordé pour dire que le syndrome Malik Oussekine n'avait plus court et que le gouvernement était prêt à assumer la mort éventuelle de manifestants), de la montée de la peste brune en Europe, du harcèlement de rue, du terrorisme... on a même droit à une tune ciselée en forme de journal de l'année 2016.
Tout cela est enrobé d'un punk hardcore à double guitares et double pédale qui envoie du lourd, mais sans pour autant laisser le mélodique au vestiaire. Appuyé par de chouettes choeurs et de nombreux "pala papa" et autres "ohohoh", l'album s'écoute d'une traite, sans temps mort, mais sans monotonie non plus car chaque titre a sa propre spécificité, faite de breaks, d’accélérations, de choeurs, et de riffs tueurs. Et se termine sur un bal punkpulaire (le titre balle populaire justement) mâtiné comme il se doit de langoureuses mélopées d'accordéon (hardcordéon ?) exécutées par Hélène Le Gros.
L'album sort sur un somptueux picture disc, livré dans un poster/insert au pliage technique assez improbable mais qui a bien de la gueule.
 
Et si l'on ajoute que c'est co-produit par LaDistroy, General Strike, La Sauce aux gravos, Piketos prod, Mass Prod, et Slab Sound, alors vous savez tout.


Et pour finir, sachez qu'ils seront en concert au gibus (paris) pour le festoche "United we stand" organisé par Arak et General Stri

Lire la suite

04fév.

[infolettre] Dans le port de ladistroy y'a des vinyles qui gueulent

Parabellum - Gratuit, deux morceaux en moins (LP)
 

Salut à toi camarade distronaute !

Si tu nous suis sur Mastodon, tu es déjà au courant, et sinon, saches que la très attendue réédition du premier album de Parabellum est désormais disponible. Une succession de titres incontournables, de Cayenne à Amsterdam, en passant par La Bombe et moa, Doc Bollock,etc...

Au rayon des nouveautés, on vient d'ajouter le dernier Stygmate, Sans Couleur fixe, en version CD en attendant le vinyle.

Stygmate - Sans couleur fixe

Lire la suite

03déc.

[infolettre] No! No! Not dead !

Salut à toi camarade distronaute !


Ta newsletteure préférée vient à nouveau de faucher la palme d'or du plus mauvais spammeur de boite mail : ça fait bien six mois qu'on a pas donné de news. On en a pas déposé les armes pour autant.
Ta disquairie en ligne préférée continue même tranquillement à distroyer de la nouveauté qui punkz et qui rockz...

Mais avant de te lister tout ça... je m'adresse aux parisien.nes de lecteur.ices, savez the date comme on dit...

Lire la suite

24avr.

[infolettre] La lutte des classe en cavale...

Zabriskie Point - Fantôme (LP+CD)Diego Pallavas - En cavale (LP)
 

Salut à toi camarade distronaute !


Warning : Cette newsletter ne contient aucune référence au processus électoral en cours, ni aucune consigne de vote. Si tu es intoxiqué aux sondages, on te conseille vivement de faire une pause à mi-lecture et d'aller voir ou écouter n'importe quel média pour te faire un shout de pourcentages. Te voilà donc prévenu, bonne lecture.



Une dernière infolettre avant la fin du quinquennat pour t'annoncer l'arrivage récent de quelques références de qualitay...
Commençons par le tout frais En cavale, le dernier opus de Diego Pallavas. Et c'est de la pure balle catchy punk rock. L'écriture est une fois de plus finement acérée, les refrains vous restent dans le crâne. De l'impitoyable "Mulhouse" au magnifique "Samedi soir" en passant par le reprise de Luna Parker... du concentré de poésie punk rocké dans ta face !
On poursuit avec l'incontournable du moment : la réédition en vinyle du premier album de Zabriskie Point, Fantôme. Les Zab auront été un groupe majeur des années 90, inspirant toute une flopée de groupes et marquant la scène nantaise à jamais. Prenant la voie punk à contre-sens : alors que l'ambiance est plutôt aux grosses guitare à l'améwicaine et au chant en anglais, les Zab tapent une pop-punk acide et assène des textes en français d'une qualité rarement égalée. Ce premier album a de plus une rage adolescente outrancière et poétique (le premier titre, Fantôme est plutôt glaçant, tout comme Taxi Driver dans un autre registre) qu'on n'avait encore jamais entendue. Les années 90 n'étant pas très "vinyle", l'album n'avait existé que sous forme de CD. Le voilà désormais disponible en galette 33T.

On ne saurait trop vous conseiller de vous ruer sur le dernier numéro de la revue Z, sous-titré "Bonnes femmes Mauvais Genre". La Z team pose ses sandales dans une ville différente à chaque numéro (le pénultième était à Toulouse, et on en a en stock), et ce coup-ci c'est à Marseille. L'angle d'attaque y est féministe et les papiers sont terribles, prenants et instructifs (on vous conseille au passage d'écouter l'émission Lilith, Martine et les autres -sur Radio Galère-, consacrée à ce numéro).

Z - n°10, "Marseille" - Bonnes Femmes Mauvais Genre

Et sinon, pour le reste des nouveautés, c'est par là...

Lire la suite

16mar.

[infolettre] Bérurier Noir, Dérive Mongole

Bérurier Noir - Dérive Mongole #1 (EP)

Salut à toi camarade distronaute !


Dans la dernière infolettre, on t'avait prévenu de l'arrivée imminente du premier chapitre de "Dérive Mongole"... il vient juste d'arriver à bon port, celui de LaDistroy !

Le concept de la série "Dérive Mongole" est le suivant : 1 titre de Bérurier Noir (inédit ou extrait d'Invisible puis remixé) par face, et pour chaque titre un.e graphiste en fait l'illustration sur une face de la pochette.
Pour ce premier chapitre :
- Carotide illustre "Au pays des routes contraires"
- Roland Cros illustre "Mourir à Falloujah"

Lire la suite

13mar.

[infolettre] Houlala y'a du neuf !

Salut à toi camarade distronaute !


Une petite infolettre toute guillerette pour t'annoncer de bonnes nouvelles, avec de joviales productions toutes fraiches inside. Bon, ok, pour le côté jovial on retiendra surtout la réédition de Houlala II ("la mission") en vinyle (avec Louison Bobet, William Kramps, Guerrier Balubas... toute une palanquée de tubes que tu connais déjà par choeur) et que les Ludwig Von 88 exécutent en live depuis leur reformation.
Ensuite pour le jovial ça se gâte un peu, mais pour la qualité, rien à redire.

On commence avec MissRatched, le groupe de Lyon dont l'album a été maintes fois annoncé et autant de fois reporté. Et le voici enfin ! Synanthropie (c'est son nom) débarque dans le catalogue. Une prod qui va vous foutre le cafard, ou plutôt une armée de cafards. Des cafards magnifiquement dessinés par Ivan Brun pour illustrer une pochette de 30cm, contenant une galette de punk rageur un poil metal.

On continue avec Jarod. Le groupe tourangeau d'émo-screamo-punk-hardcore mignon emmené par Mélanie (qui s'occupe aussi du fanzine féministe Big Up Girls), vient de sortir la version vinyle de son premier album. Une galette éponyme de 30cm emballée dans une pochette superbe, sérigraphiée et découpée à la main, accompagnée d'un livret avec les textes (et leurs explications éclairantes). De la fort belle ouvrage !

Et on termine par Trouz An Noz, avec un skeud terrible, Miz Du (novembre) ! De la bombe electro-punk avec des riffs de violon qui déchirent tout. Des hymnes superbement orchestrés, des morceaux sombres, rageurs, et percutants pour un album orageux parfaite bande-son de la tempête qui vient ! De plus l'artwork est sobre et efficace... cet album va faire date !

D'autres nouveautés sont arrivées au catalogue, on vous en parle ci-dessous...

Lire la suite

07déc.

[infolettre] En attendant d'être tous coffrés...

Salut à toi camarade distronaute !


Alors que le sinistre de l'intérieur, du désencerclement brutal, des flashballs chirurgicaux, du fichage de masse et de l'état d'urgence, devient chef d'esquadrille les Bérus se font coffrer... coïncidence ?
Une chose est sûre, des deux nouvelles une seule est la bonne, et se trouve de nature à apporter un peu de sourire au pied du sapin.

Donc oui, tu l'auras compris, les coffrets Bérurier Noir sont arrivés à LaDistroy. Ainsi que les rééditions des Rats (en vinyle et CD).

On ne va pas s'étendre sur le sujet, here are les nouveautés...

Lire la suite

24oct.

[infolettre] Les gens aiment bien LaDistroy

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

Salut à toi camarade distronaute !

On ne peut vraiment pas dire que LaDistroy te spamme avec ses infolettres... on est limite dilettante sur le coup.
Le catalogue, lui, ne reste pas aussi inactif que le rédacteur de cette infolettre, et c'est heureux. Il se remplit de pas mal de nouveautés, dont la toute récente sortie du dernier Brigitte Bop, les immarcescibles punk rockers orléanais.

Lire la suite

18sept.

[infolettre] Papapapa !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )



Salut à toi camarade distronaute !

En cette période de rentrée, tu t'apercevras que LaDistroy, comme tout bon élève travaille assidument pour son bac. Et celui-ci est fort bien rempli de nouveautés alléchantes (que tu pourras consulter, des étoiles plein les yeux >ici<), mais aussi de restock de qualitay (visible >ici<).
Le label Nineteen Something poursuit sa réédition de la discographie des Thugs. Et nous sommes heureux (le mot est faible parce que hein Les Thugs c'est UN PEU le meilleur groupe du monde des années 90), de vous proposer les trois dernières rééditions.

Je vous laisse découvrir tout un peu plus en détail...

Lire la suite

30août

[infolettre] Houlala !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

 

Ludwig Von 88 - Houlala! (LP)

 

Salut à toi camarade distronaute !


Si tu nous suis régulièrement sur Diaspora* alors tu es déjà au courant. Si tu ne nous suis pas encore, saches que, et d'une tu peux toujours le faire (LaDistoy est toujours heureuse de partager avec ses distronautes), et de deux le premier ovni punk commis en 33T par les Ludwig Von 88, le célébrissime et tant attendu "Houlala" vient d'enfin d'être ré-incarné en vinyle ! Que dix mille soleil de bières et de punk boitarythme barré brulent au fond de nos hlm !
Cela ne veut rien dire, mais mais on s'en fout puisque tout est punk ! Même les ptits zoiseaux sont punks !
Le vinyle est rose fluo, le livret fait 16 pages, c'est le même que celui d'origine.

Et pour le commander, il suffit de cliquer >ici<.

Lire la suite

- page 1 de 2