Mot-clé - dookoom

Fil des billets - Fil des commentaires

25mar.

[infolettre] Série noire pour nuits rouges ingouvernables

Diego Pallavas - Série Noire (LP)

 

Salut à toi camarade distronaute !


La nouveauté se veut puissante et vinylesque. Il ya tout d'abord l'édition quasi inespérée de "Série Noire" en vinyle. "Série Noire" c'est le deuxième album de Diego Pallavas, un monument de punk rock à la française, blindé de tubes imparables ("Vosgian Force", "La marche du mépris", "la guerre des nerfs", "A ma bouteille amarrée"...) ou textes et mélodies vous restent marqués dans le crâne de manière indélébile.
Vient ensuite la version vinyle de l'album "No!" de Dookoom. Dookoom c'est un peu un monstre en devenir. Ils viennent d'Afrique du Sud, des quartiers pourris de Cape Town, où ils n'ont même pas de salle de répète fixe. Leur puissance scénique est indéniable, et la rage qu'ils dégagent est bien réelle, ils ont un gros potentiel comme on dit dans le bouchonnois (et dans les centrales électriques). A LaDistroy on est super content de vous proposer leur premier album, celui de la rage intacte. Par la suite, personne ne peut dire ce que ce qu'un groupe va advenir, mais toi, le distronaute, tu pourras dire que tu as connu Dookoom en 2016, quand il venaient juste de sortir leur premier album.

Lire la suite

12mar.

[infolettre] Sortez les fourches, qu'on dine !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée un vendredi sur deux, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )
 
Dookoom - No !

 

Salut à toi camarade distronaute !


Même si cela ne se voit pas de manière évidente sur le site, LaDistroy est effervescence, LaDistroy est bouillonnement, LaDistroy est au taquet.

Tout d'abord LaDistroy a, pour la première fois de son existence, rejoint un réseau social. Pas n'importe lequel, tu t'en doutes camarade, il s'agit de Diaspora*. Tu peux nous y rejoindre, sans crainte d'être fiché à des fins publicitaires ou policières.

Ensuite on a innové, bricolé, massacré du code, décimé du neurone, tout ça pour implémenter (j'aime bien ce mot) (c'est comme "implanter" mais en plus j'me la pète) du prix libre. Vous pouvez retrouver la rubrique "Prix libre" >ici<. On rajoute quelques explications ci-dessous.

Puis nous avons voyagé, exploré des contrées... des contrées proches qu'on a déjà parcourues des dizaines de fois, mais pour vendre du rêve c'est pas terrible. Et on vous a ramené du Dookoom. Dookoom fait dans le rap electro-syndical version sud-africaine : avec des fourches. Leur clip "Larney Jou Poes", leur a valu l'ire d'une association de défense des droits civils Afrikaners (les blancs). La version vinyle de l'album sera disponible dans les jours qui viennent.

Côté lecture, rien de neuf, mais cela vaut la peine de préciser que le "Dossier Noir" est de retour en stock. De même que "La véritable histoire de Beethoven", petit bijou graphique qui narre la première période des Ludwig Von 88.

Lire la suite