12avr. 2016

La reprise du lundi #20

Louise Michel est une figure emblématique de la commune de Paris, ainsi qu'une figure clé de l'anarchisme.

Je ne vais pas refaire ici son 'histoire, je vais me contenter de recopier quelques extraits d'un petit livre fort sympathique (une brochure quoi..) parue aux éditions de la Libre Pensée et intitulé "Hommage à Louise Michel et Sébastien Faure". A noter que l'on peut encore trouver ici ou ce petit bouquin de moins de cinquante pages, mais les prix sont... comment dire ? Je ne trouve pas les mots. En fait il ya des gens qui possèdent un livre de 46 pages qui rend hommage à deux anarchistes, dont le prix de vente est de 35 francs (5,30€ à la louche) , et qui le vendent 50 ou 60 euros. Ca n'a juste pas de sens, en fait.

Mais revenons à nos moutons. Noirs les moutons.

Louise Michel donc, fût une grande figure de la commune de Paris. Et ce, dès le 18 mars, le jour de l'insurrection qui sonna le début de la Commune.

[...]Ce jour-là, Thiers avait voulu faire enlever par la troupe les canons de la garde nationale et douze mille hommes avaient marché sur Belleville et sur Montmartre. Mais le tocsin avait sonné. Louise Michel était descendue de la butte une carabine sous son manteau, et les femmes montaient la garde. Sans attendre les hommes, elles avaient entouré les mitrailleuses, interpellé les soldats ébranlés et s'étaient jetées sur les canons cependant que les gardes nationaux accouraient au pas de charge. Et bientôt les crieurs de journaux annonçaient la bonne nouvelle : "La garde nationale fraternise avec l'armée, les soldats mettent crosse en l'air"[...]"

Autre épisode notable, celui de la gare de Clamart.

[...]Et Louise Michel redouble d'activité. Le journal officiel mentionne son exceptionnelle bravoure dans les rangs du 61ème bataillon, lors de la bataille des Moulineaux. Elle empêche aussi la reddtion de la gare de Clamart que veulent livrer les défenseurs trop pusillanimes en déclarant froidement sa résolution de se faire sauter avec tous les bâtiments.[...]

 

Rescapée de la semaine sanglante, elle est déportée en Nouvelle-Calédonie. Devant le conseil de guerre qui la condamnait à la déportation, elle déclara :

"[...]Puisqu'il semble que tout coeur qui bat pour la liberté n'a droit qu'à un peu de plomb, j'en réclame ma part, moi ! Si vous me laissez vivre, je ne cesserai de crier vengeance[...]".

 

C'est pendant ses années de bagne que Louise Michel devint anarchiste. Pendant son voyage de quatre mois, elle écrit :

"C'est que le pouvoir est maudit, c'est pour cela que je suis anarchiste"

Elle fût ensuite amnistiée, comme tous les communards, en 1880, et de retour à Paris, elle ne cessa de militer en faveur de l'anarchie.
Ce qui est un peu  bizarre, c'est que ce bouquin ne fait pratiquement pas de cas du 9 mars 1883. Il mentionne juste : "Elle parla pour les sans-travail le 9 mars 1883 et, brandissant un drapeau noir, conduisit avec Emile Pouget une manifestation de l'esplanade des Invalides à la place Maubert où la police les dispersa". Et il ne dit absolument rien sur le 18 mars suivant. C'est pourtant lors de ces deux dates que Louise Michel prendra une défense enflammée du drapeau noir, défense qui reste un élément marquant de la geste anarchiste.

Je vous conseille de lire l'article que Rebellyon consacre à ces deux évènements.

[...]Le 18 mars 1883, Louise Michel s’exclame salle Favié à Paris : « Plus de drapeau rouge, mouillé du sang de nos soldats. J’arborerai le drapeau noir, portant le deuil de nos morts et de nos illusions » [...]

 

En 1887, Louise Michel publie "L'ère nouvelle". On peut lire le texte ici. On trouve une description ici : "D'une écriture âpre et amère, L'ère nouvelle dessine une société en pleine décomposition, une société où seule la révolte peut être envisagée comme une digne riposte. Le texte de louise Michel est chargé d'un vocabulaire apocalyptique, d'un rythme effréné et d'une déconcertante ténacité stylistique."

Et c'est le chapitre 2 de cette Ere Nouvelle, que Lorelei a repris sur son premier album Déferlantes.

 

Lorelei - L'ère nouvelle

=======

Et vous retrouvez toutes les reprises de la rubrique "la reprise du lundi", sur notre dawaband => >ici<.