22fév. 2016

La reprise du lundi #17

Quand on a pas d'inspiration particulière pour cet exercice, on tape dans le facile... l'album de covers. Et encore plus facile, le groupe de covers. Aujourd'hui les Brassen's not dead.

Le BND vient de Toulouse et comme son nom l'indique, il fait des reprises de Georges Brassens. Rien de particulier à ajouter, les reprises sont rock'n roll, le groupes glisse de-ci de-là des riffs cultes (Joan Jett, Nirvana...) dans un joyeux foutoir entrecoupé des prestations scéniques (que l'on retrouve aussi sur albums) de l'Animateur à la kon.  Trois albums au compteur, et deux split EP. Les splits EP sont plus originaux, il s'agit deux collaborations avec des figures de la scène : la première avec Loran Béru ("La mauvaise réputation") et la seconde avec Spi (OTH, Les Naufragés) où les BND intérprètent un hommage à Brassens écrit par Spi (et sur l'autre face Spi reprend "Les passantes").

Donc le choix est grand dans l'éventail de reprises possibles. Ma préférée sera certainement "Mourir pour des idées", pas forcément pour le texte, mais pour l'équilibree entre le texte et la ré-interprétation (par exemple la reprise d'"Hécatombe" est à mon sens carrément baclée)  mais comme je l'ai filmée à Toulouse, en 2012 sur la place St Sernin (en clôture du festival Groland) et que le son est potable, je vais l'incruster ci-dessous en vidéo. Pour l'audio (et la playlist de reprises donc) ce sera "le pornographe", une version rapée qui vaut son pesant de carottes (#pouet). Et si certaines subtilités vous échappent, vous pouvez jeter un oeil >ici<, sur le site "Analyse Brassens".

 

 

Brassen's Not Dead - Le pornographe.

 

=======

Et vous retrouvez toutes les reprises de la rubrique "la reprise du lundi", sur notre dawaband => >ici<.