28janv. 2016

3Questions à Manu, auteur de l'audiozine "Baston Labaffe"

Baston Labaffe n°1 - L'oral et les cris (audiozine)Baston Labaffe n°2 (audiozine)


Manu fait partie de ces pilliers de la scène dont on connait finalement assez peu le boulot. Taulier du Label Zone Onze, il a produit et co-produit un bon paquet de galettes, et de la très bonne came (The Decline, Cartouche, Heyoka...). Chroniqueur régulier à l'émission Konstroy, on retrouve souvent à l'antenne ses montages sonores, parmis lesquels de nombreuses interviews. Vous pouvez en écouter quelques unes ici, ou , ou ...

Il a récemment décidé de monter sous la forme d'un audiozine certaines de ses interviews, et cela donne l'excellent "Baston Labaffe", qui en est pour l'instant à son numéro 2.
On en a récupéré quelques exemplaires à LaDistroy que l'on vous propose en bonus. On en a profité pour poser un 3Question au concepteur... voici ses réponses.

 

1 - Baston Labaffe est un audiozine diffusé sur CD. Il est fait d'interviews, mais pas que... tu peux nous expliquer rapidement quel est le concept ?

Alors le concept est le même qu'un fanzine "classique" sur papier, mais la spécificité de l'audiozine c'est que tout reste audio (comme son nom l'indique) et n'est pas retranscrit sur papier. J'interview des groupes et je fais un montage où j'inclue des morceaux musicaux. l'idée est venue comme ça et j'avais pas vraiemnt réfléchi à ce qui est possible de faire par rapport à un zine papier. Je trouve marrant que les interviews audios conservent le côté "spontané" des entretiens : moto qui passe, rire, erreurs diverses, accents variés, hésitations, ambiance de fin de concerts etc...

2 - Tu réalises depuis longtemps des interviews pour Konstroy, je suppose donc que l'idée d'un audiozine n'est pas récente. Pourquoi avoir franchi le pas récemment ? Est-ce que tu as des modèles, des références en matière d'audiozine qui t'auraient poussé dans cette voie ?

Oui en fait, Baston Labaffe est né justement des interviews que je faisais pour Konstroy, je trouvais sympa d'avoir encore un autre format (plus court) que celui des émissions de radio. je conserve généralement une interview assez longue, mais je réduis les autres pour que ça ne soit pas trop long car le cd a une contrainte de durée, puis je ne veux pas que ça soit trop indigeste. C'est un peu comme une émission de radio en concentré. Je ne sais pas trop à quoi ressembleront les prochains numéros et j'ai envie aussi de faire des numéros thématiques.... en fait je ne connais pas d'autres audiozines pour l'instant. Frank de Slow Death m'a parlé d'un projet équivalent à l'époque du fanzine Violence mais ça n'est jamais sorti (Babylon Fighters et Happy Drivers étaient prèvus). S'il retrouve les k7 je les sortirai prochainement dans Baston Labaffe.
D'ailleurs si des gens ont de vieilles k7 d'interviews, je suis preneur, écrivez-moi : bastonlabaffe@hotmail.fr

3 - Comment choisis-tu les personnes et les groupes interviewés ? Est-ce qu'il y a des groupes que tu aurais bien voulu interviewer mais ce la n'a pas pu se faire ?

Pour le choix des groupes, ça se fait en fonction des concerts que je vais voir, des groupes que j'aime bien sûr et des opportunités. Y'a toujours un côté incertain et ça se fait un peu n'importe quand et un peu partout (dans la rue, pendant les balances, dans les loges etc). Je voulais absolument faire Douche Froide mais ils n'étaient pas super chauds pour une interview audio justement, je peux comprendre parfaitement et  je reste toujours autant "fan" de leur disque et je ferai peut-être plus tard un truc avec eux.

- Question subsidiaire : Pourquoi avoir choisi l'audiozine (sur CD) comme support ? Tu aurais pu te contenter d'un blog/podcast sur Internet pour diffuser tout cela... le support CD ça fait pas un peu "old school"?

oui c'est volontairement désuet comme support car je voulais que la transmission se fasse de la main à la main (ou presque) comme un zine papier, qu'il y ai un petit truc à regarder et à lire aussi. Donc ça parait un peu archaïque. Y'a tellement de trucs sur internet que je
voulais casser un peu le côté "tu veux écouter mon groupe, et bien vas voir sur ma page machin et mon blog truc", même si je ferai peut-être un blog plus tard, je ne sais pas encore. J'aime qu'il y ai un support, ça fait plus de boulot qu'un truc dématérialisé, faut graver, photocopier, découper, plier etc mais ça fait partie du plaisir.

 

Un grand merci à Manu pour ses réponses ! Baston Labaffe n'a pas de site web (pour l'instant), mais vous pouvez contacter l'auteur par son label, Zone Onze.

un commentaire

1. Le samedi 30 janvier 2016, 03:34 par P.

> "un projet équivalent à l'époque du fanzine Violence mais ça n'est jamais sorti (Babylon Fighters et Happy Drivers étaient prèvus)"

Exactement a cet autre audio-zine que je pensais aussi (l'info etait passé dans un N° On a Faim) mais avec des extraits de concerts.

Content de m'apercevoir qu'il n'est jamais sorti finalement (j'avais ecris en vain a l'epoque...) et de realiser que c'etait en lien avec Violence (vraiment cool si ces archives ont l'occasion de remonter).

Et super idée de penser aux k7 d'interviews d'epoque (zines,archives radios) qui meritent une 2nde vie.

(Merci au passage -on ne le dit pas assez- a Manu pour son multi-activisme ,sorties Flitox notamment,et a Abfab qui se charge de mettre tout ça en ligne)