19avr.

[infolettre] Tomato ketchup et Dragon libre

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 
Molodoi - Dragon Libre (2xLP)Bérurier Noir - L'empereur Tomato Ketchup
(EP)
 

 

Salut à toi camarade distronaute !

En préambule, je tenais à prévenir notre aimable clientèle que comme prévu, les expéditions ont repris hier, jeudi, et qu'à l'heure où part cette newsletter tous les colis passé pendant la semaine écoulée ont été postés.

Et comme prévu, les rééditions du Dragon Libre de Molodoï et de L'Empereur Tomato Ketchup des Béru sont arrivées dans nos bacs. En ce qui concerne le Molodoï, ne tardez pas trop trop, on en a pas des masses en stock...


Cette infolettre sera exceptionnellement courte pour cause de pas le temps d'écrire... autant vous attendre à une prochaine newsletter exceptionnellement longue (on vous aura prévenus).

Lire la suite

19mar.

[infolettre] Taking trains to riot

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

Better off dead - Taking trains (LP)

Salut à toi camarade distronaute !

Alors que nous parvient peu à peu la longue liste déprimante des prochains festivals, en non-mixité masculine comme d'hab (une non-mixité qui ne dit pas son nom et qui est donc une non-mixité subie, contrairement aux autres évènement non-mixtes qui relèvent de la non-mixité choisie), incarnation rock'n roll de ces boys clubs qui font l'actualité dans d'autres domaines, LaDistroy gonfle son catalogue de puissance féminine. Big Meufs, Meinhof, All this mess, MindCuffed, et maintenant Koroll et Better Off Dead. Ajoutez à cela le grand retour dans nos bacs de l'album de Litige enfin repressé, et vous aurez de quoi ré-équilibrer, un peu, votre musicothèque. Et on ré-active la rubrique "Grrrls", histoire de montrer aux éventuels organisateurs de festoches de passage sur le site que, contrairement à une croyance un peu trop répandue, ça existe bien des groupes avec des meufs.


Big Meufs - Madness BorderlineCartouche - Bread and roses (LP)Litige - Fuite en avant (LP)
Piss me off - Mad hatter's gameThe foxy ladies - BackboneNanda Devi - No ! No ! No !


Donc on vient d'ajouter Taking trains, le premier LP de Better Off Dead, groupe d'Angers, composé d'activistes proches de l'Etincelle, un lieu autogéré très actif. Le groupe, emmené par Krokette, balance un punk rock qui rappelle celui de la scène lyonnaise : musique dynamique,  catchy et ambiance à la fois mélancolique et énervée. A noter que la pochette, qui colle parfaitement à l'ambiance est aussi réalisée par Krokette.


Better off dead - Sans issues (EP)

Et comme dans la foulée le groupe a aussi sorti un EP, Sans issues, on vous le propose aussi. Même groupe mais pas la même langue d'écriture, puisque l'EP est composé en french.


https://ladistroy-shop.fr/images/icons/logo_mastodon_80.png


Dans un registre différent, mais tout en restant dans le contre-conformisme ambiant, on lâche toujours rien sur notre rejet viscéral du capitalisme de surveillance, et on vous encourage plus que jamais à venir nous rejoindre sur Mastodon, où nous alimentons désormais régulièrement, depuis quelques semaines, les hashtags #AlbumDuJour et #LeTrucDuJour (pour regrouper les albums, les zines, les bouquins) pour vous faire découvrir des nouveautés ou redécouvrir des anciennetés. Et mettre un peu de sel punk dans la bande son des mouvements sociaux qui vont bientôt abattre la macronie pourrissante.

 

Lire la suite

08fév.

[Infolettre] Et la politesse bordel !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

The Who by numbers (S.Grantley et A.G Parker)

Salut à toi camarade distronaute !
 
"Tout le monde avant eux était poli. Eux n'étaient tout simplement pas polis". C'est par cette phrase de Shel Salmy (leur producteur historique) que débute The Who by numbers. Sous-titré "l'histoire des Who à travers leur musique".
On va donc suivre les quatre londoniens et leur formation proto-punk, album après album, titre après titre. Et c'est peu dire que la dernière production des éditions Rytrut est une sucrerie remplie d'anecdotes qui poussent à ne pas lâcher le bouquin (le bégaiement sur "My generation", l'origine du nom "led zeppelin", le riff de "Clash city rockers", etc) (et la couv de "Who's next" montrant les quatre gars après avoir pissé sur le monolithe de 2001, "Townshend dira en plaisantant que cette pochette était la vengeance du groupe envers Kubrick parce qu'il avait refusé de diriger Tommy").
 
Vous pouvez vous y aventurer c'est de la très bonne came. Et je pense que nombre de groupes devraient lire ce genre d'ouvrage, ça file la patate, et c'est très instructif (sur la composition des morceaux, les analyses après coup) (tout ce qui sépare une façon d'aborder la musique et, in fine, tout ce qui la rejoint).
Une dernière anecdote :
"Le dernier concert des Beatles en Grande-Bretagne a lieu aux NME awards, à l'Empire Pool de Wembley. Les Who sont également de la partie. Townshend et Moon sont d'humeur destructrice : ils ne sortent de scène qu'après avoir soigneusement mis en miettes guitares et batterie, dans la farouche intention de dépasser en puissance la tête d'affiche. La vieille garde commence à battre de l'aile. La génération montante est prête et attend son tour en rongeant son frein."
Peut-on transposer cela à la scène actuelle ? La vieille garde bat-elle de l'aile ? La jeune génération a t'elle envie de bouffer le monde ?... vous avez deux heures, je passe ramasser les mails...
    
The Who by numbers, par Steve Grantley et Alan G. Parker
C'est sorti chez Rytrut, et c'est disponible sur LaDistroy >ici<

 
 
Psycho Disco 3
 
On continue dans la lecture impolie avec le numéro 3 du fanzine délégatif "Psycho Disco". On y cause critique rock avec Byron Coley ("putain c’est BYRON COLEY quoi"), on y parle contre-culture ("des hippies aux petits-fils des punks"), on y parle de Mozart (" de pourquoi ils sont le seul groupe de “punk arty” de la planète") (ce qui se discute), de la hate-wave suédoise, et on y trouve tout plein de chroniques. Et c'est écrit par tout plein de gens dont les groupes et les orgas sont citées dans la notice technique.

Psycho Disco #3, disponible >ici<

Lire la suite

30janv.

[Infolettre] The day of the nouveautés...

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

  Meinhof - day of the dying light
 
Salut à toi camarade distronaute !

On a tout plein de nouveautés dans nos bacs, et ça va continuer tout au long de la semaine (#stétiounaid).
De la réédition du premier album des Partisans (chez Ronce Rcds) aux vinyles des deux derniers albums de Meinhof (le groupe anarcho-crust grand-briton se taille désormais une solide réputation) (notez tout de même que LaDistroy vous propose du Meinhof en pleine célébration de Luxemburg)(ce qui méritait d'être signalé)(voilà voilà voilà), en passant par la compile Déviance Rcds (qui ne fait pas exactement dans le demi-dentelle en enquillant 45 groupes sur deux rondelles glissées dans un livret de 52 pages tout en couleur, et 22 titres inédits sur les 45 gravés pour l'occasion) "Les racines du chaos".
Entre autres.
Que je te laisse découvrir ci-dessous.

On a aussi pas mal de réappro sympates, comme l'album "On attend" des Clébards, le split Komptoir Chaos/ordures ioniques, le Commun des mortels de Toxic Waste, le dernier Diego Pallavas... on les retrouve sur la page d'accueil, sur l'onglet "restock".

La catégorie "Compil" avait sauté au changement de site... elle est de retour, par >ici<. Bah du coup on en a profité pour fracasser quelques prix et tout mettre en dessous de 10 balles pour les CDs.

And now, the news...

Lire la suite

18janv.

[infolettre] Zeppo - Triptik

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)
 
Zeppo - Triptik (LP+CD)
 
Salut à toi camarade distronaute !

La première newsletter de l'année aurait dû être l'occasion de te présenter mes meilleurs voeux et l'album de Zeppo. Zeppo, avec un "Z" comme zeugma, car la phrase précédente en est un (tu peux vérifier).

Les voeux c'est fait, l'album pas encore.
Le voili.
Donc. Je vas te causer d'un zeureux évènement : la sortie d'usine de la nouvelle co-prod LaDistroy, Triptik de Zeppo. Zeppo, faut-il le préciser, est un groupe suisse qui fait de l'écoanarcore, et ce depuis 25 ans. Un quart de siècle de paroles enragées sur de la zique vénère (l'inverse est aussi vrai), cela se fête, et LaDistroy est de la partie.
Triptik, se compose d'une dizaine de titres qui tournent autour de trois thématiques : religion, écologie, violence policière (ce qui est, on ne peut plus d'actualité). Le tout gravé sur une galette vinyle enrobée d'un artwork triptique (la cohérence mon gars) sérigraphié signé Jean-Michel Jaquet, accompagnée de son CD sur lequel se trouve un titre bonus. Ajoutons que le double chant Julien et Mu-tine, ainsi que des expérimentations rap apportent à cet opus une touche inhabituelle, un supplément de puissance et de rage bienvenu.
Triptik est une vraie bonne co-prod des familles à l'ancienne, puisque pas moins de quinze labels ont participé à la mise en oeuvre du projet. Du coup vous ne devriez pas avoir de souci à en trouver sur vos lieux de concerts favoris. Et sur LaDistroy, évidemment...

Bonne écoute !

 

Lire la suite

08déc.

[infolettre] "Cassons les murs !"

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

Symphonie carcérale - Romain Dutter
 
 
 
Salut à toi camarade distronaute !

Romano fait partie de la Konstroy team (et de Cumbia Bamba) (personne n'est parfait) (je décooonne), aussi quand j'ai appris qu'il venait de sortir un bouquin je lui ai dit que ça serait cool d'en avoir sur LaDistroy. Contact avec l'éditeur... la première fournée s'étant écoulée visiblement plus vite que prévue, c'est déjà la deuxième impression qu'on vous propose !
Et c'est vraiment un super bouquin. Cette newsletter aurait dû partir hier, mais plongé dans le bouquin (on appelle ça un "roman graphique") (une bédée quoi) (pour l'occasion appelons ça un "Romano graphique")(hu hu), j'ai pas pu décoller. C'est qu'elle est captivante cette bédée. Romain est coordinateur culturel à la prison de Fresnes. Le bouquin nous apprend comment il en est arrivé là (notamment son passif en matière carcérale, avec une expérience au Honduras dans un prison au milieu d'un gang de la Maria Salvatrucha) (moi non je connaissais pas, mais je trouve que ça claque). S'ensuit une plongée dans la prison de Fresnes (qu'il transforme peu à peu en seconde mjc de la ville, selon son expression), la vie des détenus, et bien sûr les expériences de concert. Tout y passe : de l'organisation de ces concerts aux démêlés des groupes avec les matons, des concerts pour les hommes dans "la Chapelle" aux concerts pour les femmes directement au coeur de la prison, des concerts pas top aux concerts magiques (la page sur Berri Txarrak, le groupe punk basque est vraiment poignante), des retours d'expérience de celleux qui se sont produits sur scène et en gardent des souvenirs impérissables au mauvais souvenirs de concerts ratés, etc. Un roman touffu, marrant, émouvant, instructif... une fois que vous l'aurez commencé, vous ne le lâcherez plus !

"Symphonie carcérale", Romain Dutter/ Bouqé , Steinkis éditeur

Et sinon on a aussi quelques nouveautés du côté de chez Rudy's back...

* Derkovbois, un groupe de street punk hongrois qui n'utilise pas son gros son pour poser attitude virile mais qui laisse transpirer une profonde bienveillance, ce qui n'est pas ultra courant dans le milieu avouons-le. Ils sont impliqués dans la scène antifa et le soutien aux réfugiés (ce qui ne va pas toujours de soi, malheureusement). Une vraie bonne chouette découverte.


 
Derkovbois - Helyetted Senki Sem Fog A Ringbe Szállni (EP)


* Toujours chez Rudy's Back, le dernier opus de Mauvais Graine, le groupe de punk hxc de Lorient. On avait découvert leur zique enragée sur une galette ((R)Evolution), ils reviennent avec "Hope", 10 titres sur CD. Chant féminin, gros son hardcore, paroles vénères... parfait pour l'insurrection qui vient !
 
Mauvaise Graine - Hope

Lire la suite

05déc.

[infolettre] Amusez-nous !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

 

Entertain Us, l'ascension de Nirvana (2ème édition)
 
 

Salut à toi camarade distronaute !

Les éditions Rytrut viennent de sortir la seconde édition d' Entertain us, l'ascension de Nirvana. Le bouquin s'ouvre sur l'anecdote qui conduisit au titre phare "Smells like teen spirit". Peu de gens le savent, mais c'est Kathleen Hannah, leader de Bikini Kill, qui en est à l'origine. Aout 90, Kurt et Kathleen sont à Olympia (c'est pas loin de Seattle, c'est le berceau des Riot Grrrls) et passent la journée à picoler et à taguer un "Centre d'accueil pour adolescentes enceintes". "Ce centre était censé donner des conseils neutres aux adolescentes mais il incitait sérieusement ses clientes à ne pas avorter. (Selon ses dires, Kathleen Hannah avait tagué "Fausse clinique d'avortement" sur le bâtiment alors que Kurt avait opté pour "Dieu est Gay"). Ils sont ensuite allé dans un bar et ont continué à boire. Puis ils sont retournés à l'appartement de Kurt. Finalement Kathleen a pris un marqueur et a écrit partout sur les murs avant de tomber dans les pommes, le feutre encore à la main". Ce qu'elle avait écrit : "Kurt smells like teen spirit".

Certes il ya eu une incompréhension de Kobain sur le fond du message (Teen Spirit étant en fait la marque de déo de Tobi Vail, autre membre de Bikini Kill et petite amie de Kurt)... mais la phrase aura le succès qu'on lui connait.

Le bouquin de GG Gaar sur Nivana est de nouveau disponible chez votre distroy préférée...

On en a profité bien évidemment pour restocker de la super bonne came à lire sans modération.

Lire la suite

23nov.

[infolettre] No Black Friday ! Ce message est garanti sans aucune promotion à l'intérieur !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< ) (vazy clique !)

Salut à toi camarade distronaute !

Pour ce Black Friday, LaDistroy te propose des promo de foliiie à -0% sur tous les rayons, et des rabais vertigineux pouvant atteindre que dalle ! Si c'est pas merveilleux le monde de la surconsommation version punk...
Pour lutter contre ce vendredi noir (noir pour l'environnement mais aussi disons-le pour la dignité humaine) il parait que s'organise un Green Friday... là je sais pas trop ce que ça donne vu que lorsque l'on clique sur "Rejoignez-nous" on tombe sur un doc Google(c) (que je referme aussitôt). Les gens qui organisent la lutte contre la surconsommation avec Google je trouve ça chelou, un peu comme si on appelait les gens à s'inscrire sur Facebook pour lutter contre la société de la surveillance généralisée. 
Quoiqu'il en soit, LaDistroy s'engage à respecter le mot d'ordre du green friday : zero promo, zéro réduction, keud, nada...
(merci LaDistroy pour participer à la sauvegarde de l'environnement, si les ours polaires écoutaient du punk ils achèteraient des disque chez LaDistroy) (plein de disques).

Et sinon ?

Ah oui, si vous recevez cette infolettre aujourd'hui c'est de la pure coïncidence. Le catalogue vient d'être remis à jour suite à une livraison du label des Ogres de Barback, Irfan. Du coup on a pas mal de trucs chouettes et il y a aucune raison de ne pas vous l'annoncer (d'autant que si on attend demain vous aurez tout claqué en nutella à moitié prix et en fontaine à eau au rabais) (en ce moment je reçois un nombre impressionnant de spams pour les fontaines à eau) (LaDistroy étant désormais en Normandie, je me dis que parfois leur système de publicité ciblée c'est pas encore ça)...
Les nouveautés du catalogue ? Oui bien sûr, j'y viens.
Ci-dessous...

Lire la suite

14nov.

[infolettre] Ouverture du pogo !

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

Rage dedans - LaulPogo - Regards sur la scène punk française - Roland Cros




Salut à toi camarade distronaute !


Avec une semaine de retard, on te présente le nouveau site:
 
On a bossé comme des oufs dessus : ré-organisation du catalogue, décoration responsive, changement du module de paiement (du coup on propose à nouveau Paypal), passage en "https" (ya un petit cadenas vert trop mignon sur firefox)... il ya encore quelques défauts d'affichage de ci de là, on les corrige au fur et à mesure.
Grosse mise à jour du catalogue aussi, avec l'ajout de nouveautés que vous attendiez tous.

Et sinon le site change d'adresse mais vos identifiants ne changent pas, tout est conservé.

Passons maintenant au catalogue...

Lire la suite

23sept.

[Infolettre] Le nouvel album de Jarod, Drosera, est disponible !

Jarod - Drosera (LP)
 



Salut à toi camarade distronaute !


Une newsletter pour t'annoncer la nouvelle (co)production de Contre-Choc. Jarod, le groupe de screamo hardcore tourangeau revient avec un nouvel opus, Drosera.

Un maxi-EP (4 titres)
concept autour de la drosera. "Cette plante, à l’allure joyeuse et que l’on perçoit couverte de petites gouttelettes de rosée, piège sa proie délicatement jusqu’à l’asphyxie. Le processus digestif se met en place délicatement, en douceur, à coups de composés cyanogènes",écrit Mélanie dans l'insert. "Je pense que nos sociétés actuelles sont remplies de droséras. Elles ont toutes leur place et de nombreuses sphères de la société nous amènent à le devenir. ". L'album entreprend alors d'analyser les mécanismes de ces "droseras" , pour finalement parvenir à leur échapper ("nous prenons les failles, nous renversons vos cadres", L'Eveil).

Tout en puissance et en poésie rentre-dedans, Jarod creuse son propre filon, mélange de screamo hardcore et de spoken word épique.
Le dessin est signé Maxime Foulon, la galette est un vinyle mauve. Vous pouvez l'écouter sur leur site, le télécharger à prix libre, et notez qu'avec le vinyle, LaDistroy vous glisse gratos la version CD en pochette cartonnée.

Pour commander l'album c'est par >ici<.

Retrouvez tous les albums de Jarod sur LaDistroy, >ici<

Lire la suite

29juin

[infolettre] On est gouverné par des imbéciles (vivement la fin du patriarcat)

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

 

Tshirt - Parabellum - On est gouverné par des imbéciles



Salut à toi camarade distronaute !


Voilà l'été voilà l'été oh yé... l'été c'est le temps des t-shirts et de la lecture. Ca tombe bien, on a des t-shirts et de la lecture.
Côté t-shirts, "On est gouverné par des imbéciles" est en passe de devenir l'incontournable du moment. On se l'arrache >par ici<.
Côté lecture, tu as tout Karim Berrouka (ou presque) à portée de >clic< pour te la péter sur la plage. Et le punk curieux que tu es, ira se ruer sur le dernier "Demain les flammes", suite littéraire de feu "Plus que des mots". Et le punk tout court qui sommeille en toi participera sans scrupule à la folie (des glandeurs) (oui j'ose) NoFX en achetant en masse le déjà culte "Baignoires, hépatites et autres histoires."

 
NOFX. Baignoires, hépatites et autres histoires.

Lire la suite

26mar.

Music is so nice / Lettre d'info spéciale Elles Fest

Edito : Cette lettre d’info a été éditée spécialement pour le 24 mars 2018, à l’occasion du Elles Fest 3 qui se tient à la Comédia de Montreuil. Le but de cette soirée étant de donner de la visibilité aux meufs de la scène, cette lettre d’info s’inscrit dans la thématique en ne montrant que les meufs qui participent aux groupes mentionnés. Que cela puisse aussi inspirer les orga de concerts qui chercheraient à équilibrer un peu les plateaux trop souvent uniquement masculins (97% des groupes programmés par les festivals de musique sont composés exclusivement ou majoritairement d'hommes selon le dernier rapport du HCE).

Cliquez ci-dessous pour télécharger le pdf...

http://misn.lezine.info/fanzines/numero-01-elles-fest/cover.jpg

17mar.

Elles Fest 3 (samedi 24 mars 2018)

http://razibus.net/flyers/20180324-comedia-montreuil.jpg

 

Le samedi 24 mars aura lieu à la Comédia (Montreuil) une soirée spéciale, intitulée le "Elles Fest 3". Ce n'est pas à proprement parler une soirée thématique, il n'y a pas d'orga qui se soit dit "tiens si on faisait un truc spécial meufs"... c'est plutôt la démarche inverse qui nourrit le concept : des meufs qui avaient envie de jouer, et qui se sont dit que, quitte à organiser une soirée autant faire jouer d'autres meufs.
A LaDistroy on s'est dit que ce serait cool d'y avoir un stand... dont acte, on y sera !

Une petite interview de l'orga, par la voix de Lalla Lenda :

Lire la suite

25fév.

[LaDistroy Prod] 22 Longs Riffs - "Balle Populaire" (Picture Disc)

22 longs riffs - Balle Populaire (LP)


Salut à toi camarade distronaute !


Et non LaDistroy n'est pas seulement une disquairie en ligne, son empire, tel un tentaculaire leviathan punk rock s'étend jusque dans la co-production d'albums sous l'appellation relativement explicite de "Ladistroy Prod". Je profite de cette newsletter et de la totale liberté de parole que je m'octroie gracieusement à moi même, pour préciser que Ladistroy Prod n'est pas "Archives de la Zone Mondiale". Déjà ça s'écrit pas pareil (c'est un bon indice) et ensuite, AZM c'est un vaisseau amiral dans l'océan punk rock et battant le pavillon de la résistance dans le Vercors, et LaDistroy Prod c'est une planche de surfeur qui attend la vague à Massy Palaiseau (poke les Prouteurs). D'ailleurs la vague on l'a prise. En pleine poire et ça nous a éjecté de la vallée de chevreuse vers les pentes abruptes de la frontière Normande (nan mais cherchez pas, ya pas de pentes abruptes en Normandie).

Et du coup, parfois, on vous propose sur le shop nos propres prods. Comme par exemple le magnifique picture disc de 22 Longs Riffs, Balle Populaire.

Balle populaire est le deuxième album des punkers antifa de St Brieuc, à nouveau sur picture disc. Le groupe plonge en plein dans le concept "la musique est une arme", suivant en cela l'exemple mémorable de Woodie Guthrie qui avait écrit sur sa guitare "This machine kills fascist". Poussant la métaphore jusque dans ses moindre retranchements, le groupe, qui ne se nomme pas par hasard 22 longs riffs (pour les non-connoisseurs de la chose armurière le 22 long rifle est un calibre de balle, et par extension, d'aucuns diraient par métonymie, le flingue qui crache ladite bastos), donc 22 longs riffs est jeu de mots (bon alors ces temps-ci on appelle ça un ironème, tout ça parce qu'un bac +12 en linguistique s'est piqué d'inventer le terme ironème afin de faire passer ses jeu de mots pourris pour des parcelles de rébellion et que les csp+ qui infestent twitter ont viralisé le terme) (#pouet-pouet), 22 longs riffs, donc, est un jeu de mots qui rebondit sur le concept revendiqué par le groupe d'utiliser la musique comme une arme (après si vous ne savez pas ce qu'est un riff, je peux pas faire grand chose pour vous) (un indice : ce n'est pas un région du maroc). Et ici tout tourne autour de cela : le titre, "Balle populaire" ("ironèèèème"), les photo-valises (c'est comme les mots-valises mais avec des photos) montrant un "jack-balle" et une "guitare-kalach". Si vis punkem para bellum.
Côté zique, le 22 long riff révèle un calibre punk hardcore de haute volée, aux textes remplis de rage, percutants car ne sombrant pas dans l'outrance et l'insulte indigente, abordant des sujets actuels, et donnant ainsi au groupe des habits de troubadours énervés ce qui fait carrément du bien en ces temps de relative insignifiance textuelle générale.
Des troubadours qui, ainsi, nous parlent de violences policières (superbe premier morceau qui se termine en un puissant "acab" choral après un break bien senti) en résonance avec les mouvements sociaux contre la loi travail férocement réprimés par des keufs en roue libre (l'ensemble des commentateurs s'était accordé pour dire que le syndrome Malik Oussekine n'avait plus court et que le gouvernement était prêt à assumer la mort éventuelle de manifestants), de la montée de la peste brune en Europe, du harcèlement de rue, du terrorisme... on a même droit à une tune ciselée en forme de journal de l'année 2016.
Tout cela est enrobé d'un punk hardcore à double guitares et double pédale qui envoie du lourd, mais sans pour autant laisser le mélodique au vestiaire. Appuyé par de chouettes choeurs et de nombreux "pala papa" et autres "ohohoh", l'album s'écoute d'une traite, sans temps mort, mais sans monotonie non plus car chaque titre a sa propre spécificité, faite de breaks, d’accélérations, de choeurs, et de riffs tueurs. Et se termine sur un bal punkpulaire (le titre balle populaire justement) mâtiné comme il se doit de langoureuses mélopées d'accordéon (hardcordéon ?) exécutées par Hélène Le Gros.
L'album sort sur un somptueux picture disc, livré dans un poster/insert au pliage technique assez improbable mais qui a bien de la gueule.
 
Et si l'on ajoute que c'est co-produit par LaDistroy, General Strike, La Sauce aux gravos, Piketos prod, Mass Prod, et Slab Sound, alors vous savez tout.


Et pour finir, sachez qu'ils seront en concert au gibus (paris) pour le festoche "United we stand" organisé par Arak et General Stri

Lire la suite

21fév.

[Infolettre] Hiroshima (Ludwig Von 88)

(Ceci est une infolettre LaDistroy. Cette infolettre est envoyée environ deux fois par mois, pour s'y abonner il suffit de cliquer >ici< )

 

Ludwig Von 88 - Hiroshima (LP)

Salut à toi camarade distronaute !

Nous sommes en 1995. Histoire de fêter dignement le cinquantenaire d'Hiroshima, Jacques Chirac décide de reprendre les essais nucléaires.
Les Ludwig, ayant l'esprit beaucoup moins festif que notre président d'alors, enregistrent 6 titres pour un album sobrement intitulé Hiroshima et sous-titré "1945-1995, cinquante ans d'inconscience". L'auditeur découvre alors un opus concept, tendu comme un string, poignant et féroce, mêlé d'archives sonores glaçantes. Le livret qui l'accompagne est à la hauteur : extraits de livres, de témoignages, de photos.

Comme bien souvent pour les productions sorties dans les années 90, le format vinyle était sacrifié au profit de l'unique rondelle de plastique. Outrage réparé par les Archives de la Zone Mondiale qui viennent de rééditer l'album sur un 12" (33t) accompagné d'un livret de 12 pages. Encore un incontournable.

Lire la suite

04fév.

[infolettre] Dans le port de ladistroy y'a des vinyles qui gueulent

Parabellum - Gratuit, deux morceaux en moins (LP)
 

Salut à toi camarade distronaute !

Si tu nous suis sur Mastodon, tu es déjà au courant, et sinon, saches que la très attendue réédition du premier album de Parabellum est désormais disponible. Une succession de titres incontournables, de Cayenne à Amsterdam, en passant par La Bombe et moa, Doc Bollock,etc...

Au rayon des nouveautés, on vient d'ajouter le dernier Stygmate, Sans Couleur fixe, en version CD en attendant le vinyle.

Stygmate - Sans couleur fixe

Lire la suite

03déc.

[infolettre] No! No! Not dead !

Salut à toi camarade distronaute !


Ta newsletteure préférée vient à nouveau de faucher la palme d'or du plus mauvais spammeur de boite mail : ça fait bien six mois qu'on a pas donné de news. On en a pas déposé les armes pour autant.
Ta disquairie en ligne préférée continue même tranquillement à distroyer de la nouveauté qui punkz et qui rockz...

Mais avant de te lister tout ça... je m'adresse aux parisien.nes de lecteur.ices, savez the date comme on dit...

Lire la suite

03avr.

Mise à jour du Jukebox (sans dec...)

Les déclarations d'intention c'est cool, mais quand on les respecte un minimum c'est mieux. Avec la mise à jour de la playlist du jukebox je suis moyen respectueux (voire carrément insolent). "Une fois par mois" que j'annonçais fièrement... même si les mois avait 90 jours je serais encore pas dans les clous.
Vous pouvez me huer.

Lire la suite

02avr.

Jarod - st

(version remaniée du texte publié dans "Music is so nice #0")

Jarod - st (LP)

Jarod - st
(Contre-Choc, entre autres..)

Jarod, le groupe de hardcore emo mignon de Tours vient de sortir en 12" leur EP (6 titres). La version CD était épuisée depuis quelques temps*, voilà la version vinyle : un 33cm dans une pochette sérigraphiée et découpée à la main dans des ateliers toulousains clandestins. Mélanie, chanteuse et parolière, s'occupe aussi du fanzine féministe et musical "Big Up Girls". Et cela se ressent dans les textes ! L'album commence par Déconstruire, avec une citation de Louise Michel : "Si l'égalité entre les deux sexes était reconnue, ce serait une fameuse brèche à la bêtise humaine", le morceau se termine par "Déconstruire un modèle de pensée, d'agir et d'aimer"... une parfaite bande son pour le 8 mars
Et l'album se termine par Oser, un titre inspirée par l'histoire vraie d'un patron mis en examen pour harcèlement moral et sexuel (entre autre). "Un patron qui s'estime tout puissant, traitant ses salariées comme sa propriété, leur donnant des surnoms horribles tels que : harissa, gros poumons, la merguez, grosse salope", est-il expliqué dans le livret. Et Mélanie de conclure : "Alors face à cette histoire, j'ai voulu tenter de «rendre hommage» à celle qui a réussi à les faire sortir de ce cauchemar, à en parler, à porter plainte, pour sortir de cette situation qui peut paraître sans issue". Une parfaite bande son pour le 25 novembre.
 

Vous l'aurez compris, la musique, les textes, le livret, la pochette, les thématiques... tous les ingrédients sont réunis pour faire de cet opus de Jarod un album/objet qui fera date.

 

* A l'heure où ce bllet est publié, il en reste une paire d'exemplaires chez LaDistroy...

 

16mar.

[infolettre] Bérurier Noir, Dérive Mongole

Bérurier Noir - Dérive Mongole #1 (EP)

Salut à toi camarade distronaute !


Dans la dernière infolettre, on t'avait prévenu de l'arrivée imminente du premier chapitre de "Dérive Mongole"... il vient juste d'arriver à bon port, celui de LaDistroy !

Le concept de la série "Dérive Mongole" est le suivant : 1 titre de Bérurier Noir (inédit ou extrait d'Invisible puis remixé) par face, et pour chaque titre un.e graphiste en fait l'illustration sur une face de la pochette.
Pour ce premier chapitre :
- Carotide illustre "Au pays des routes contraires"
- Roland Cros illustre "Mourir à Falloujah"

Lire la suite

- page 1 de 2